Val de Vesle

 

 

 

 

 

Notre commune s’étend du flanc de la Montagne de Reims aux pentes du Mont Cornillet.

Elle est traversée par la Vesle, la Prosne et le canal de la Marne à l’Aisne.

En 1914 Val de Vesle n’existe pas encore. Il faudra attendre 1965 pour enregistrer la fusion.

Le terroir est alors reparti entre trois toutes petites communes ; Wez, Thuisy et Courmelois.

Chacune de ces communes à l’histoire très ancienne, a sa mairie, son église et son lavoir. L’activité est liée, essentiellement à l’agriculture mais une partie de la population travaille pour le chemin de fer ou pour le canal.

Sur Courmelois on trouve un moulin sur la Vesle et un moulin à vent sur la route en allant vers Verzy.

Sur Thuisy deux étangs, qui servaient de régulateur au débit de la Prosne, précèdent encore les bâtiments d’un moulin hors service. Ils sont à cette époque toujours en eau.

Sur Wez il y a un moulin à vent sur le chemin allant à la Ferme des Marquises. Cette dernière est par ailleurs très importante.

Les recensements de population indiquent qu’en 1911 Courmelois avait 99 habitants, Thuisy en avait 163 et Wez 194.

En 1916 après le retour des habitants un nouveau recensement comptera pour Courmelois 64 villageois, pour Thuisy 185 et pour Wez 178. De nombreux bâtiments provisoires ont été implantés pour remplacer ceux que la guerre a ruiné.

Les villages furent sur ordre, complètement vidés de leurs habitants en 1917.

Deux réfugiées belges auraient été tuées à Wez par l’éclatement d’un obus en 1915 ce qui laisse supposer que l’évacuation était loin d’être complète.

Les Allemands ont occupé la totalité du terroir pendant la première bataille de la Marne et ont été repoussé fin septembre 1914 au-delà de la voie Romaine ( D 931.), par la Division Marocaine. .

Aucun document ne mentionne le sort des habitants pendant cet épisode. Hormis le cas de cet homme qui allant seul fut arrêté au Nord de l’Ecluse de Wez, puis fusillé comme espion par un parti de uhlans.

Les échanges d’artillerie pendant la stabilisation du front et les combats d’avril 1917 achèveront de ruiner la quasi-totalité des constructions.

Il faudra attendre juillet 1918 pour que les unités allemandes réoccupent Wez lors de la Friedensturm avant d’en être définitivement chassé après de très violents combats.

Le poste de commandement du secteur des Marquises était installé au Château de Courmelois.

La reprise de l’activité agricole nécessitera la dépollution des terres.

 
895_001
895_001
press to zoom
452_001
452_001
press to zoom
327_001
327_001
press to zoom
logo mmcAG 2019.jpg
Articles Récents