SAINTE MARIE À PY

 

 

 

 

 

1- Présentation et recensement

Commune traversée d’est en ouest par la Py, dominée par le Mont de la Croix. Son territoire à très forte vocation agricole s’étend sur 2 658 hectares. Les habitants se nomment les Copiots et Copiotes.

En 1219, le village s’appelait SANCTA MARIA API. En 1384, on nomma pour la première fois SAINTE MARIE À PY.

En 1789, la révolution éclate en France et de ce fait en 1783, année d’exécution de Louis XVI, SAINTE MARIE À PY devient MONTAGNE À PY , VAL AUMONT en 1794. Depuis 1804, le village a repris son nom.

En 1911, le recensement fait état de 414 habitants et 194 en 1921.

 

 

2- Notre dame des Champs 1902

Patronne des fermiers et protectrice de l’agriculture. Statue érigée en 1902, sous le mandat de Cléophas LALLEMENT alors Maire de Sainte-Marie-à-Py, en remerciement à la vierge pour avoir sauvé une partie de la population de l’épidémie de typhoïde.

 

 

3-L’INVASION DE SEPTEMBRE 1914

Dès le 2 septembre, Sainte Marie à Py brule. La commune est occupée par les allemands de la 3ème armée du Général VON HAUSEN, suite à la retraite stratégique de l’armée française. le 2 09 1914 Des soldats français postés au cimetière avaient tué deux hulans (Soldats allemands à cheval) qui arrivaient en éclaireur de St Etienne à Arnes :Gallois Marie Hippolyte Ernest 1852/1914,Guénard Jean Marie Ovide 1855/1914,Jacquart Nicolas Alexandre Valentin 1837/1914

Sainte Marie restera occupée jusqu’au 4 octobre 1918.

 

 

4- OFFENSIVE DU 25 SEPTEMBRE 1915

Les journées du 25, 26, 27, 28 et 29 se succèdent marquées par des assauts sans cesse répétés. L’ordre étant de faire coûte que coûte, une brèche et atteindre l’objectif : Les hauteurs de Sainte Marie à Py. Des tranchées sont creusées au sud du chemin de fer.

 

 

5-OFFENSIVE DU 29 SEPTEMBRE ET 3 OCTOBRE 1918

Le 29 à l’aube, les RI reçoivent l’ordre fixant l’attaque pour l’enlèvement des organisations ennemies au Nord du ruisseau de la Py.

Ce fut, du 2 au 4 octobre, malgré la stupéfaction et le désarroi de l’ennemi toute une succession de combats acharnés, tour à tour les troupes Française ou Allemandes ont le dessus.

 

 

6- Reconstruction

A la gare, on voit arriver le premier train le 20 janvier 1920. L’église NOTRE DAME a été reconstruite après la 1ère guerre Mondiale par l’entreprise Joseph MÈGE de Paris selon les procédés NASOUSKY. Inaugurée le 29 juillet 1927. L’oeuvre monumental de Otto Dix Der Krieg présent sur le Front de Champagne en 1915, il se remémore en 1924, l’horreur des combats et du sort des civils à travers l’œuvre « la folle de Sainte-Marie-à-Py ».

MONUMENT-OSSUAIRE DE NAVARIN – 1924 Le monument commémore les batailles de septembre 1914 à octobre 1918. Il fut érigé en 1924 à l’initiative du Général Gouraud, commandant de la IVème Armée, afin d’honorer les morts des Armées de Champagne.

 
La statue
La statue

La statue (Notre dame des Champs 1902)

press to zoom
L’église Notre Dame
L’église Notre Dame

L’église Notre Dame (reconstruction)

press to zoom
Arrivée du premier train
Arrivée du premier train

Arrivée du premier train le 20 janvier 1920 (reconstruction)

press to zoom
«  la folle de Sainte-Marie-à-Py »
« la folle de Sainte-Marie-à-Py »

« la folle de Sainte-Marie-à-Py ». (reconstruction)

press to zoom
logo mmcAG 2019.jpg
Articles Récents