PROSNES

 

 

 

Les origines du village.

Le village est sans doute très ancien puisque l’on y a retrouvé des vestiges préhistoriques puis plusieurs cimetières gaulois.

Il a aussi été occupé pendant la période franque : on a retrouvé également les traces d’un cimetière franc…

Le nom du village est cité pour la première fois en 1189, sous la forme de PROHONNA ;

Au fil des siècles, le nom de la localité évoluera ainsi :

1189 - 1190 PROHONNA

1205 PROONA; 1222 PREDONA; 1229 PREONA; 1236 PROONNA; 1239 PRONNE; 1263 PROONNA; 1265 PRONNE; 1270 PROONNE; 1273 PREDONA; 1280 PROONA; 1292 PROONNE; 1293 PRAONNA; 1295 PERONNE et PRONNE

1303 PRONNA; 1310 PRAONNA

1444 PRONNE

1522 PROSNE; 1583 PRONA

Au 18e siècle, PRÔNE et puis PROSNES

 

Le village avant la guerre.

En 1905, le village compte 353 habitants avec une école pour les filles et une pour les garçons.

Deux moulins sont à Prosnes, l’un s’appelle le moulin Carré et l’autre le moulin Machet.

La ferme de Constantine (construite en 1836) et de Moscou (construite en 1812) se trouvent sur la voie romaine. Une troisième ferme (celle de Leipzig) sur la route de Sept-Saulx existait, elle fut détruite en 1878). Les noms de ces fermes viennent en référence aux campagnes napoléoniennes.

L’église date du 12ème siècle.

En 1914, Prosnes dénombre 377 habitants.

Au village, on dénombre :

55 cultivateurs / 3 maréchaux-ferrants / 2 débitants / 3 gardes-chasse / 1 commis / 1 distributeur de journaux (journalier) /

1 cordonnier / 1 charron / 3 cantonniers / 1 jardinier / 4 bucherons / 1 charretier / 1 couturière / 1 charpentier / 1 maçon /

1 instituteur / 1 manouvrier / 1 prêtre / 1 entrepreneur de battage et de charrois / 1 boulanger / 9 domestiques / 1 laitier fromager / 1 bourrelier / 1 garde champêtre / 2 bergers / 1 régisseur / 1 vigneron / 2 famille de betteraviers.

 

Le village pendant la guerre.

A la déclaration de la guerre, le 2 août 1914, 58 hommes du village sont mobilisés.

Le 2 septembre 1914, un grand nombre d’habitants quittent le village.

Le 3 septembre 1914, les allemands occupent le village à 8 heures.

Après la victoire de la bataille de la Marne, les français rentrent dans Prosnes le 13 septembre 1914.

Les allemands se réfugient et se fortifient dans les Monts en face du village.

Le village va être constamment bombardé et voire gazé tout au long de la guerre.

 

Le 3 novembre 1914, les autorités militaires décident de l’évacuation générale des civils du village.

Fin novembre 1914, il ne reste que 7 maisons debout dans le village.

Le 15 août 1915, le conseil municipal se réunit à Châlons sur Marne pour décider d’inscrire sur une plaque commémorative tous les soldats mobilisés qui sont morts et qui mourront durant cette guerre.

 

Le 19 et 27 octobre 1915, les allemands attaquent avec du gaz les positions françaises sur Prosnes.

 

Le 31 janvier 1917, les allemands attaquent avec du gaz le village.

Le 27e RIT est en poste à Prosnes, 96 hommes meurent et 566 hommes sont évacués dont beaucoup décéderont les jours suivants.

Un monument est fait en mémoire de ce régiment à l’entrée du village et qui sera inauguré le 17 juillet 1921.

 

Du 17 avril au 20 mai 1917, attaque sur les Monts. Avec la prise des Monts, le village n’est plus sous la menace des bombardements.

 

Le 15 juillet 1918, les allemands reprennent les Monts et Prosnes est sous la menace.

Le 5 octobre 1918, les allemands battent en retraite, le village est enfin libéré de cette guerre.

 

Sur les 80 mobilisés, 14 sont morts pour la France et ils sont inscrits sur le monument aux morts du village.Croix de guerre

 

 

Le village est méconnaissable, tout est détruit.

Les premiers villageois ne peuvent revenir qu’en 1919 et avec un sauf-conduit.

En 1922, le village obtient la médaille de la croix de guerre qui est toujours exposée dans la mairie.

 

 

 

 

Résumé par Cédric DESPIC

 
Photo n4
Photo n4
Photo n3
Photo n3
Photo n2
Photo n2
Photo n1
Photo n1
Croix de guerre
Croix de guerre
Avant 1914 2
Avant 1914 2
1918 01
1918 01
1917 138 10 oct 1917
1917 138 10 oct 1917
1916
1916
logo mmcAG 2019.jpg
Articles Récents