AUBERIVE

 

 

 

1.Présentation

Origine gauloise comme beaucoup de villages bordant la rivière Suippe. Il y a la présence de tombes gauloises à char à proximité du village.

Ensuite origine gallo romaine d’où son nom Alba Riva.

Le vrai nom de Aubérive apparait au moyen-âge.

 

Recensement

La première date de recensement est1773 où le village comptait 484 habitants.

En 1794, le village devient le chef-lieu de canton révolutionnaire, il y avait 465 habitants.

En 1836, il y avait 660 habitants et à partir de cette date, la population décroit.

En 1914, juste avant le début des hostilités, on ne compte plus que 345 habitants.

En 1921, il n’y avait plus que 246 habitants.

 

Métiers

Comme tous les petits villages ruraux, la population s’auto-suffisait à cette époque.

Entre 1836 et 1914, on comptait 70 laboureurs (110 chevaux), 1 arpenteur, 1 cordonnier, 5 bergers (beaucoup de moutons sur le térritoire), 2 charrons, 1 vannier, 2 aubergistes, 2 menuisiers, 1 meunier, 1 tailleur, 1 brasseur, 2 boulangers, 10 peigneurs, 1 fileur, 1 mercier, 3 maréchaux, 1 bourrelier, 4 charpentiers, 1 messager.

 

2.Histoire à l’arrivée des allemands

Les allemands n'ont fait que passer lors de l’invasion en début de guerre vers le 2 septembre 1914.

Lors de la première bataille de la Marne, ceux-ci se sont repliés.

Juste avant l’arrivée des troupes allemandes, une grosse partie de la population la plus valide s’est échappée vers le sud, il a du rester quelques personnes âgées au village.

 

3. Aubérive sous l’occupation

Sur de nombreuses cartes postales et photos que les allemands ont faites pendant leur séjour de 4 ans au village, on voit toujours apparaître le nom d’Aubérive sur Suippes.

A Aubérive, il y a de très grands réseaux de tranchées, de points fortifiés bétonnés devant le village, beaucoup d’abris dans ce même village.

Les allemands ont bien sur utilisé les maisons.

Les gros combats se passent surtout lors des offensives de 1915 et de 1918.012

 

4. La reconstruction

La population revient en 1919 et elle est majoritairement agricole. Le travail des champs reprend.

En 1920, 101 habitants sont revenus et 50 sont encore attendus.

En 1921, la population remonte à 246 habitants.

La reconstruction des habitations sont au départ des logements dans des baraques provisoires en bois.

On reconstruit en dur les bâtiments pour stocker le fourrage, les gerbes et les animaux.

Les maisons d’habitation seront reconstruites en pierre meulière de 1922 à 1924.

 

5. Les sites intéressants encore visibles sur la commune.

Quelques traces d’abris, de poste d’observation et de blockhaus.

Il y a le monument aux morts à la gloire du 103e RI.

Il y a la nécropole où sont enterrés allemands, français et polonais.

 

 

 

Résumé par Laurence MILLOT

0172
11_tranchée_française_aubérive_121915
017
015
012
010
10_cadavre_français_aubérive_en_15
9_prison_français_aubérive
8_auberive_prince_héritier_georges_obus_non_explosés_français
2_auberive
 
logo mmcAG 2019.jpg
Articles Récents